Avis complet sur le compteur vélo Suaoki BKV

Un compteur vélo, ça ne coûte pas forcément très cher et ça permet de gagner en motivation. Il va afficher de nombreuses données qui nous aident pendant notre activité à mieux gérer nos performances. Le compteur vélo Suaoki BKV séduit de nombreux utilisateurs par sa précision, sa fiabilité et surtout son petit prix. Comment fonctionne-t-il ? S’installe-t-il facilement ? Quelles sont les informations qu’il donne ? Et surtout, faut-il passer commande ? Voici mon avis complet.
compteur velo pas cher

Les caractéristiques techniques

  • Transmission sans fil
  • 5 langues disponibles dont le français
  • Dimensions : 55 mm x 43 mm x 16 mm
  • Poids : 61 grammes

Une bonne qualité de fabrication, une installation plutôt simple

Ce petit boîtier est bien compact avec 55 mm de long pour 43 mm de large. L’écran prend la quasi-totalité de l’espace, il est noir et blanc rétroéclairé. On le lit facilement, les données principales s’inscrivent en gros, et donc il ne suffit que d’un coup d’œil pour savoir à quelle vitesse on avance, ou pour lire notre temps.

Bien sûr, le compteur est résistant à l’eau ou à la poussière, il ne faudra simplement pas l’immerger complètement. On fait cela dit rarement du vélo dans le fond d’une piscine…

La mise en place du boîtier se fait très facilement sur le guidon. Le support est robuste et une fois installer ça ne bouge plus. Le capteur peut-être en revanche plus difficile à placer. Pour un vélo de course il n’y a généralement pas de problème, mais pour un VTT avec une fourche plus large, c’est parfois un peu plus laborieux. Quoi qu’il en soit, c’est plutôt simple installer, et au fil de notre utilisation, on pourra retoucher un peu le capteur et son aimant pour gagner en précision.

compteur velo pas cher

Un accessoire avec les informations de base

Suaoki BKV est un compteur très complet qui va nous donner de nombreuses informations. Bien sûr, on pourra lire en premier lieu notre vitesse en temps réel. À la fin de la balade ou de la course pour les champions, on découvrira la vitesse moyenne, et la vitesse maximale. On peut également savoir combien de kilomètres ont été parcouru, en combien de temps, et combien de calories on a brûlé.

Le compteur fait aussi office de thermomètre et nous donne la température extérieure si on lui demande. Enfin, il nous indique notre compensation en dioxyde de carbone, pour savoir combien notre course fût écologique en comparaison à un trajet en voiture. Cette dernière option est à mon avis plutôt gadget, puisque tout dépend des voitures, et qu’il faudrait prendre en compte l’emprunte carbone pour la fabrication et le transport du vélo… Cela dit, c’est tout de même ludique, puisqu’on prend conscience de notre pollution lorsqu’on utilise un moyen de transport motorisé.

Pour ceux qui cherchent un compteur permettant également d’obtenir le niveau d’altitude, il faudra se tourner vers des produits un peu plus haut de gamme comme le Sigma BC 14.12 Alti. Il n’y a en effet aucune information sur l’altitude avec le Suaoki BKV.

Concernant la fiabilité des données, il faudra affiner le réglage du capteur et de l’aimant pour gagner toujours plus en précision. On obtiendra difficilement la précision d’un appareil GPS comme le Bryton Rider 310T, mais le prix n’est pas du tout le même. Ce n’est pas un compteur professionnel, on est d’accord, mais il offre toute de même des données fiables à ses utilisateurs.

Voir le meilleur prix

Une utilisation simple

Il faut tout d’abord mettre en place les piles, une sur le boîtier et l’autre sur le capteur. Les deux modules communiquent instantanément, il n’y a pas d’appairage à effectuer. On peut allumer le compteur en appuyant sur un des deux boutons situés en dessous de l’écran. Lorsqu’il est en place, l’écran s’allume lorsqu’on commence à pédaler, et il s’arrête au bout de quelques secondes lorsqu’on est à l’arrêt. Parfait pour conserver une bonne autonomie.

On peut choisir entre 5 langues différentes, dont le français, et ensuite les indications sont très facilement compréhensibles. Le paramétrage est plutôt simple, même si je vous conseille de bien lire la notice avant la première sortie. On peut programmer deux profils différents, si jamais deux personnes utilisent le même vélo ou se prêtent le compteur. Il suffit d’appuyer sur le bouton le plus à droite pour faire défiler les différentes données, l’autre va permettre de remettre à zéro certaines informations.

Le compteur garde en mémoire jusqu’à 7 jours d’utilisation. Ainsi, on pourra comparer d’un jour à l’autre notre progression. C’est donc plutôt complet, très simple à utiliser et à comprendre.

On ne peut pas régler l’écran pour avoir les informations que l’on souhaite toujours visible, comme c’est le cas avec un Bryton Rider 310T. Il faudra toujours les faire défiler pour voir les différentes données.

Le verdict : Ce qu’on pense vraiment du compteur vélo Suaoki BKV

Le Suaoki BKV est un compteur d’entrée de gamme mais il répondra très bien aux attentes des amateurs cherchant à se motiver, que ce soit pour gagner en vitesse moyenne, ou pour brûler des calories. Les données de vitesses, de temps ou de distance sont tout à fait satisfaisantes en terme de fiabilité.

L’écran est de bonne qualité, on ne peut pas choisir les informations à afficher, il faudra choisir ou faire défiler pour passer pat exemple de la vitesse en temps réel aux calories brûlées, mais au moins les données s’affichent en gros et sont faciles à lire.

Le compteur s’installe facilement, il est de bonne qualité et on devrait donc le conserver longtemps. Pour le prix, c’est à mon avis un très bon produit pour les amateurs ou les débutants, qui en apprendront plus sur leurs performances sans pour autant se ruiner.

Les points forts

  • Tout petit prix
  • Écran bien lisible
  • Qualité de fabrication correcte
  • Très simple d’utilisation
  • Fonctionnement sans fil

Les points faibles

  • Pas d’altimètre
  • Installation du capteur parfois compliquée sur certains VTT
Voir le meilleur prix